Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique du film LE SANG DU CHÂTIMENT

En tant que fan de William Friedkin, il me tardait de voir ce sang du châtiment, un long métrage méconnu du réalisateur de Killer Joe. Après visionnage, je comprends pourquoi ce truc était tombé dans l'oubli.

Le sang du châtiment est une sombre merde faisant l'apologie de la peine de mort, sans honte et sans talent. Dans ce bousin, le spectateur suit la trajectoire d'un avocat qui doit convaincre un jury que Charlie Reece est coupable de ses crimes, dans le but de l'envoyer direct dans les couloirs de la mort. La hantise du baveux, c'est un verdict qui démontrerait l'irresponsabilité pénale de l'accusé en raison de troubles psychiatriques. C'est vrai qu'un mec qui a trucidé, récolté les organes et siroté le sang de 6 personnes est un gars qui à la tête sur les épaules et qui ne souffre d'aucune pathologie. Évidemment.

William Friedkin prend clairement position en prenant l'avocat comme le héros de son film. A la manière d'un New York Police Judiciaire, le cinéaste filme platement des scènes hallucinantes de bêtises crasses. Un exemple: Dans sa plaidoirie, l'avocat demande à un expert psychiatre si Charlie Reece est fou. Le psy est catégorique, Charlie est schizophrène. L'avocat prend alors l'exemple foireux des crimes nazis. Il dit au psychiatre: "Si vous deviez jugez l'état mental des criminels nazis, vous diriez donc qu'ils étaient fou. Votre jugement conduirait donc à mettre des criminels dans des hôpitaux au lieu de leur donner la mort. On parle de gens qui ont conduit des hommes dans des chambres à gaz!!" 5 minutes après ce triste moment cinématographique, le juge s'adresse au jury : "Vous allez devoir délibérer. Si vous reconnaissez des troubles psychologiques à l'accusé qui aurait conduit ce dernier à ces meurtres, il sera déclaré irresponsable et sera interné dans une institution psychiatrique. Si vous le déclarez coupable, il ira à la chambre à gaz." (sic)

On a donc un avocat qui condamne fermement la barbarie nazie et les chambres à gaz dans le seul but d'envoyer un mec dans une chambre à gaz... Le summum de la connerie. Le pire, c'est que le scénario est de William Friedkin. Le sang du châtiment regorge de scènes démagogiques qui nous explique qu'un assassin souffrant de problèmes psychologiques, même si c'est pas gentil, doit finir ses jours à la chambre à gaz pour le bien de tous. Un petit discours bien puant qu'une certaine Marine L. ne renierait pas. La démonstration du bien fondé de la peine de mort est tellement bête et mal écrit dans ce film, que ça fait de la peine pour le réalisateur et le cinéma en général.

Le sang du châtiment, un film condamné à pourrir dans les oubliettes du 7ème art.

Tag(s) : #RESTO-BASKET (navets-nanars-films ratés)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :