Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE CROCODILE DU BOTSWANGA, le film où chaque vanne tombe à plat.

Grosse déception que le deuxième film du tandem Eboué/Ngijol! Après le sympathique Case Départ et ses 2 millions d'entrées, les deux lascars ont profité d'un budget confortable pour mettre en scène leur délire footbalistico-dictatorial. Et face au résultat, je suis bien emmerdé de faire une critique. Le crocodile du Botswanga part d'une super idée : raconter les aventures d'un jeune prodige du ballon et de son agent dans un pays africain dirigé d'une main de fer par le dictateur débile Bobo. Les intentions sont plus que bonnes : se moquer des dictateurs africains, de leur égo, de leur politique de santé, de leur mégalomanie etc...Sauf que malheureusement, toutes les vannes tombent à plat...

Les idées sont là, mais la mécanique du rire ne s'enclenche jamais. Sur la papier, le script à tout ce qu'il faut pour être une comédie culte, sauf qu'à l'image, rien ne marche vraiment. Fabrice Eboué n'aurait jamais du réaliser lui même le film! Il fallait un pro derrière la cam, un mec qui connaisse par cœur la mise en scène et le tempo précis de la comédie. Si un mec comme Hazanavicius avait shooté le film, on tenait là la comédie française de l'année. Dans le crocodile du Botswanga, les gags ne marchent pas car le tempo est mauvais. Les scènes sont trop démonstratives (cf le mec nostalgique de l'Algérie française) et le rythme catastrophique. Résultat? La musicalité comique du film est totalement désaccordée et c'est vraiment dommage.

Fabrice Eboué dit s'être inspiré de Dadis Camara, l'ancien Président fantasque de la République de Guinée pour composer le personnage de Bobo. Moi, je pense qu'il s'est surtout inspiré du film documentaire Général Idi Amin Dada: Autoportrait de Barbet Schroeder. On jurerait presque qu'Eboué a fait du copier coller en rajoutant quelques vannes supplémentaires pour son film. Évitez donc Le crocodile du Botswanga et matez plutôt le film de Barbet Schroeder si le portrait décalé d'un dictateur africain vous intéresse. Ce film est dantesque..

Général Idi Amin Dada: Autoportrait: http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=3865.htmlhttp://

Incroyable document, le conseil des ministres d'un dictateur à la suite duquel le ministre des affaires étrangères sera jeté aux crocodiles (tiens tiens...)

Tag(s) : #A EMPORTER (actualité DVD-Blu-Ray)

Partager cet article

Repost 0