Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NON STOP, un film encore pire qu'AIR FORCE ONE...

Après le thriller plutôt sympa Sans Identité (je suis gentil hein), le réalisateur Jaume Collet Serra remet le couvert avec Non Stop, un suspense aérien qui réussit l'exploit de faire pire qu'Air Force One.

Après avoir tabassé la moitié de la population des balkans dans les Taken, Liam Neeson, l'acteur sérieux reconverti dans l’actionner bas du front a de nouveaux des problèmes! Mais cette fois ci, on laisse sa fille tranquille puisqu’elle est morte. Dans Non Stop, Liam Neeson est un flic de l'air dépressif qui boit du whisky et fume des clopes. Alors qu'il prend l'avion pépère, il reçoit un texto chelou : "Si vous ne versez pas la somme de 150 millions de dollars sur ce compte en banque, un passager va crever toutes les 20 minutes." Ni une ni deux, Liam prend les choses en main, bien décidé à trouver l'identité du terroriste. Le plus ouf dans l'histoire, c'est que le méchant se cache parmi les passagers! Waouu.

Unité de lieu, pitch accrocheur, acteur charismatique, un yesman pas manchot derrière la caméra, je pensais me faire un petit film d'action bien fichu et carré comme les épaules de Monsieur Neeson. Hélas, Non Stop fait illusion quelques minutes et montre très rapidement toutes ses faiblesses. Quand on réalise un film qui se déroule dans un lieu unique, on à intérêt à avoir un bon scénar sous le coude pour captiver le spectateur. Non Stop enchaîne les situations improbables avec une telle intensité que le suspense crève dès les premières 20 minutes, suspense déjà bien malade quand on devine l'identité du méchant dès les premières secondes! Les retournements de situations grotesques, la réal à la ramasse et les acteurs en mode touriste, tout ça participe grandement au crash artistique du film. Puis, quand vient enfin le moment dans lequel le héros découvre l'identité du méchant et que l'on apprend les motivations du gars, on touche le fond de la connerie. Non Stop c'est un film plutôt idiot, shooté à la va vite (scènes de combat illisibles) avec à l’intérieur des acteurs venus payer leurs impôts. Mais que vient faire Julianne Moore dans cette galère?

Spoiler sur les motivations du terroriste, sans doute les pires de l'histoire du cinéma: Le mec a foutu un bordel monstre dans la carlingue. Il a tué des gens, créé un véritable scénario qui a nécessité des mois d'élaboration dans un seul et unique but: Vérifier si la sécurité des vols américains étaient correctement assuré par les Marshall de l'air. Le pauvre terroriste patriote encore traumatisé par le 11 Septembre devient un tueur sanguinaire uniquement pour savoir si les États-Unis ne mentent pas sur la sécurité de leurs vols intérieurs...Avez vous déjà vu plus con que ça au cinéma? Si oui, merci de me laisser un message.

Tag(s) : #A EMPORTER (actualité DVD-Blu-Ray)

Partager cet article

Repost 0