Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EDGE OF TOMORROW, un blockbuster à la mécanique bien huilée.

Sorti sur nos écrans il y a quelques semaines, le film de Doug Liman est ce qu’il se fait de mieux en ce moment dans le genre entertainment pété de thunes.

Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n'a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n'a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l'espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…

Sur un canevas scénaristique très proche du film culte Un jour sans fin, Edge of tomorrow sort l’artillerie lourde et prouve une nouvelle fois que Tom Cruise est le roi du blockbuster. A 51 ans maintenant, Tommy tient la forme d’un ptit gars de 20 piges. Dans le film, il court, il saute, il porte un exosquelette métalique de 80 kilos sur les épaules sans aucun signe de fatigue. Moi j’ai 30 berges, et quand je monte les escaliers de mon immeuble, je crache mes poumons et je suis obligé de faire une pause entre le premier et le deuxième étage.

EDGE OF TOMORROW, un blockbuster à la mécanique bien huilée.

Edge of tomorrow, c’est la seconde collaboration entre Tom Cruise et le scénariste génial Christopher McQuarrie. Les deux gars nous avaient déjà livré le film Jack Reacher en 2012, un long métrage assez jouissif dans lequel Tomtom lâchait des punchlines bien badass entre deux cassages de rotules. Christopher Mcquarrie, c’est également le scénariste de Usual Suspects, le film qui a décroché la mâchoire de millions de spectateurs quand il révélait la véritable identité de Kaiser Sauzé. En adaptant à l’écran le manga All you need is kill, Cruise et Mcquarrie tapent dans le mille et font du bien aux mirettes. Qui plus est, Edge of tomorrow évite avec brio tous les poncifs du blockbuster : pas d’histoire d’amour à la con, pas de seconds rôles balourds et surtout aucun temps mort. Le principe même du scénario procure au film une nouvelle fraîcheur toutes les dix minutes et vise une seule chose : l’efficacité.

Evidemment, le film est un produit mainstream conçu pour engranger les dollars, tout comme Amazing Spiderman 2 ou Godzilla , mais contrairement à ces films tous pétés, Edge of tomorrow ne prend jamais le spectateur pour un idiot doublé d’un tiroir caisse. Edge offre généreusement un divertissement solide comme les épaules de Tom, un produit réfléchi et bien foutu, chose rare dans le monde impitoyable d'Hollywood, monde qui se métamorphose de jour en jour en un ersatz de Wall Street. Tom Cruise ou le dernier artisan à prendre le blockbuster au sérieux.

Tag(s) : #LE PLAT DU JOUR (actualité ciné)

Partager cet article

Repost 0