Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

THE RAID 2, le film survendu de l'année

Meilleur film d'action de tous les temps! The Raid 2 redéfinit les codes du film d'action! On peut lire encore beaucoup d'autres conneries du même style sur les affiches du dernier film de Gareth Evans. Alors certes, The Raid 2 est loin d'être une purge, mais les gars, faut pas déconner! Ce film d'action indonésien ne révolutionne que dalle, c'est juste un bon divertissement bien hardcore qui n'arrive jamais à la cheville de ses modèles, à savoir: la filmo de John Woo, de Park Chan Wook et celle deTsui Hark.

C'est effarant de voir comment des films peuvent être survendu à ce point. A croire que tous les journalistes ont obtenu de la prod' un joli petit voyage gratos en Indonésie pour nous lâcher sans sourciller que The Raid 2 serait tout simplement le meilleur film d'action depuis l'invention du cinéma...La presse nous avait déjà fait le coup pour le premier volet et elle remet le couvert pour sa suite...

A part la poursuite en bagnole, chaque séquences de The Raid 2 a déjà été vu ailleurs et en mieux. La scène du hangar? Beaucoup mieux dans A toute épreuve, Les plans séquences de fight? Je préfère revoir les Tony Jaa et Oldboy, Les plans hors actions? Ils sont pompés sur le cinéma coréen! Alors l'originalité vient seulement du fait que les The Raid proposent au cinéma un art martial malaisien jamais shooté auparavant, le pencak- Silat. Pour avoir rencontré un cascadeur pratiquant cet art martial sur un tournage, je peux vous garantir que ce style fracasse bien comme il faut. Le mec m'avait juste collé une claque sur la cuisse et je n'ai pas pu marcher pendant 2 heures. Dans la vraie vie, pratiquer le pencak-silat peut être très utile, je n'en doute pas, mais au ciné, c'est pas vraiment ça. Les coups sont lents et la force d'impact est très faible. Hors, ce qui fait vraiment bander au cinoche quand on mate un film de baston, c'est justement la force d'impact. Les chinois et les thaïlandais utilisent souvent la poussière pour justement doubler cette force tellement cinégénique. Le réal de The Raid tente de pallier ce manque en se vautrant inutilement dans l'ultra violence. Voyant bien que les chorés à elles seules ne remplissent pas le cahier des charges, il transforme donc ses bastons en cours magistral de boucherie charcuterie.

Pour le scénario, on repassera. Gareth Evans tente de nous faire Le Parrain version Indonésie, mais le résultat est à des années lumières des films de Coppola. Le réal mixe un peu le cinoche Japonais et Coréen et sort un scénario vide de sens dans lequel les enjeux ont déjà été vu 1000 fois. Survendu à mort, The Raid 2 ne tient jamais ses promesses. Mais en fait, qui nous à fait la promesse que ce film serait un truc de ouf malade? La presse, le buzz et des spectateurs. The Raid 2 reste un honnête divertissement pour peu que l'on aime l'action et le sang qui gicle. Rien de plus, rien de moins.

Ce film là est au panthéon des meilleurs films d'actions de tous les temps.

Born to Fight, un film con comme la lune aux scènes de bastons démentes. Et contrairement à The Raid 2, ce film assume ce qu'il est, un film de baston bas du front et sans prétentions.

Tag(s) : #LE PLAT DU JOUR (actualité ciné)

Partager cet article

Repost 0