Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UNDER THE SKIN, E.T au pays des libidineux

Under the skin, le film dans lequel on peut voir Scarlett Johansson à poil. Oui, je sais, c’est une entrée en matière un peu beauf, mais je tiens à vous garder sur cette page.

Evidemment, l’excellent film de Jonathan Glazer ne se résume aucunement à la présence de la Scarlett en tenue d’Eve. Under the skin c’est l’histoire d’une extraterrestre qui débarque sur notre planète afin de séduire des hommes pour ensuite les faire disparaître. A partir de ce pitch simpliste, le réalisateur offre au spectateur une approche inédite de E.T débarquant sur Terre. Déjà parce que l’extraterrestre en question n’est pas une marionnette en latex avec une tète chelou vu qu’il a les traits de la belle Johansson et surtout parce qu’Under the skin n’est pas un film mainstream. Proche du ciné expérimental, le film est un trip hypnotique bien plus profond qu’il n’y parait.

Sans faire une analyse complète du film dans le style cahiers du cinéma, on peut dire qu’Under the skin, à travers le personnage d’une alien complètement paumée, interroge la matière vivante. L’humanité y est décrite comme un monde étrange, un monde où les hommes ne sont guidés que part leurs pulsions sexuelles, un univers dans lequel ressort également toutes les faussetés de l’être humain. Notre biotope vu à travers les yeux d’une alien qui panne que dalle à notre mode de vie est un truc fascinant à regarder.

UNDER THE SKIN, E.T au pays des libidineux

Après, pour être honnête, j’ai bien du roupiller pendant 20 minutes. La veille, j’étais à la cinémathèque française pour la programmation de la dernière nuit excentrique, je m’étais couché à 8 plombes du mat' et j’étais aussi vaillant qu’un gastéropode sous Lexomil. Tout ça pour dire qu’il faut être en forme pour regarder Under the skin. Le rythme est lent, les séquences contemplatives, donc si on manque un peu de sommeil, les bras de Morphée seront très vite accessibles.

C’est vraiment une chance de pouvoir mater un film comme celui-ci en salle, car sans la présence à l’écran de la star Scarlett Johansson, Under the skin serait sorti directement en dvd ou n’aurait tout simplement jamais vu le jour. Pour ceux qu’un cinéma différent intéresse, le film de Jonathan Glazer est la très bonne surprise de ce mois ci.

Tag(s) : #LE PLAT DU JOUR (actualité ciné)

Partager cet article

Repost 0