Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

le-grand-mechant-loup-wallpaper

 

Réalisateurs: Nicolas et Bruno

Origines: France

Année: 2012

Durée: 1H45

bareme 1

 

 

Synopsis:

 

Il était une fois trois frères qui vivaient heureux. Du moins le pensaient-ils. Un jour leur maman eut un accident. Alors Henri, Philippe et Louis se mirent à se questionner sur le sens de leur vie. Une grande vague de doutes pour ces quarantenaires versaillais sans histoire, qui suffit à leur faire entrouvrir la porte à l'inédit, à l'interdit, à l'aventure... au Grand Méchant Loup et mon cul sur la commode...

 

 

La critique:

 

Avec la crise, je n'étais pas allé voir LE GRAND MECHANT LOUP au cinéma, et pourtant, l'idée de retrouver les réalisateurs de LA PERSONNE AUX DEUX PERSONNES ne m'était pas déplaisante. J'avais évidemment oublié l'existence de ce film jusqu'à hier, lors de la diffusion d'une pub pour la sortie du DVD. Cette pub ne m'a pas forcément redonné l'envie de matter le film, mais elle m'a plutôt interpellée sur le fait qu'il y a sérieusement des gens qui sont encore prêt à se délester de 20 euros dans l'achat d'une galette. A part les mioches qui sont capables de regarder 15 fois le même film (j'avais un pote con en sixième qui avait vu 70 fois DIRTY DANCING et 90 fois ALADDIN!), quel adulte responsable est capable aujourd'hui de se taper 10 fois le même film? Car ouais, pour rentabiliser 20 euros, je trouve qu'il faut au moins se taper 10 fois le DVD. Et je plains celui qui va devoir enchaîner les visions du GRAND MECHANT LOUP.

 

Quoi?! Comment?! Je rêve?! Sont-ce bien les créateurs des fabuleux MESSAGES A CARACTERES INFORMATIFS qui ont pondu ce truc? Et bien carrément mec! C'est avec tristesse que l'on assiste à la mort créative de Nicolas et Bruno pendant l'interminable heure quarante du métrage. Les deux potes se sont magistralement plantés et leur fanbase se demande encore ce qui a bien pu leur arriver. Moi, j'ai la réponse! Mon informateur vient de me remettre un enregistrement pirate d'une discussion privée entre les deux cinéastes. Le cinéphage, dans sa rigueur journalistique, va vous retranscrire par écrit cette conversation ô combien explosive. Tremble MEDIAPART....

 

Nicolas: Mec, j'ai pas le moral, on a tout donné avec LA PERSONNE AUX DEUX PERSONNES et personne est venu voir notre film putain...

 

Bruno: Si, deux personnes...Haha!

 

Nicolas: Arrête de faire de l'humour, je te parle a coeur ouvert là et toi tu fais des blagues de merde! Je veux avoir du succès comme Dany Boon! J'ai 40 piges, deux gosses, une baraque à rembourser...Snif...

 

Bruno: Tu sais quoi? On a qu'a faire un film respectable...T'sais, un truc à la con calibré pour passer sur TF1 à 20H30! Un truc insipide où notre humour et notre talent serait absent! Oh putain, je la sens la bonne idée! Tu la sens toi?

 

Nicolas: Oh oui! Un bon film de merde qui ferait péter les millions d'entrées! Mais attention mec...On le torche quand même avec un minimum de technique, sinon ça va vraiment se voir qu'on se fout de leur gueule...

 

Bruno: Ecoute, c'est tipart! J'appelle les frangins Altmayer, ils nous filent le fric et on pond un succès, t'en dis quoi?

 

Nicolas: J'en dis que c'est génial!! Ouaiiiiis! Hahaha!

 

Il s'ensuit des embrassades et des bruits de sommier qui grince. Le cinéphage n'a pas jugé bon de tout retranscrire. Pour la petite histoire, le film s'est bien vautré au box office. Les réalisateurs, droits dans leur bottes nous expliquent sans sourciller les raisons de cet échec dans le magazine de merde PREMIERE (l'interview ci-dessous n'est pas inventée)

 

Première : Cinq ans après l’échec du conceptuel La Personne aux deux personnes, vous revenez avec une comédie plus « classique » qui n’a pas marché comme on pouvait l’espérer. Avez-vous une explication ?

 

Nicolas & Bruno : Oui. Notre film a fait 450 000 entrées et il y a eu 50 % de fréquentation en moins cet été par rapport aux années précédentes. Du coup, nous nous disons qu’en vrai, nous avons réalisé 900 000 entrées ! (Rire.)

 

Êtiez-vous favorables à une sortie estivale ?

 

D’un point de vue personnel, non. L’été,on préfère boire des coups en terrasse et faire des barbecues avec nos potes. Mais notre distributeur, nous a convaincus, tableaux PowerPoint à l’appui, qu’il y avait un gros potentiel pour le film à ce moment-là. On ne pouvait pas prévoir la météo.

 

Comme vous pouvez le lire, c'est donc à cause du soleil et des merguez entre potes que le film s'est planté, la qualité du film n'ayant rien à voir la dedans...Il y a des claques qui se perdent...

 

LE GRAND MECHANT LOUP, c'est un scénar poussiereux qui se croit moderne. C'est vrai que nous bassiner avec des mecs qui trompent leurs nanas et qui flippent de se faire pécho c'est du ciné 2.0. Ce qui empêche le film de finir dans les poubelles, c'est la présence des trois acteurs principaux. Poelvoorde, Merad et Testot mettent du coeur à l'ouvrage en campant pourtant des personnages échappés d'un vieux Max Pécas. Le pire dans tout ça, c'est que le film est jamais drôle, ce qui est un peu con pour un film qui se veut comique. J'ai même la flemme de vous décrire tout ce qui va de traviole dans ce film, ça me fatigue d'y repenser. Je vois défiler les scènes absurdes dans mon crâne, je vois l'actrice Valérie Donzelli que j'ai envie de claquer (oui, depuis l'affreux LA GUERRE EST DECLAREE, entre Valerie et moi c'est fini), j'entends une voix off pourrie et je flippe, devant tant de vide...Mon dieu...Ah si quand même, dans le film, on doit voir au moins dix fois le cul de Charlotte Lebon, une astuce efficace pour réveiller le spectateur.

 

 

21002684_20130502121259123.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q.jpg

 

"Je me planque car ma maîtresse m'appelle sur mon Iphone et ma femme est pas loin...LOL"

 

Tag(s) : #RESTO-BASKET (navets-nanars-films ratés)

Partager cet article

Repost 0