Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA, bah...Ghibli...Donc ça pète sa maman!

Snif...Le conte de la princesse Kaguya est sans doute le dernier film des studio Ghibli! Bah ouais, Miyazaki ayant annoncé sa retraite devant 600 journalistes en septembre dernier, on voit mal le réalisateur de Kaguya, le génie Isao Takahata (78 berges au compteur!) pour reprendre les rênes du légendaire studio. En même temps, les japonais vivent 200 ans, alors il y a peut être une chance...

Je ne vais pas faire dans l'originalité, mais comme tout le monde, j'ai trouvé ce film: magnifique, éblouissant par moment, émouvant, visuellement superbe etc etc...La liste des adjectifs élogieux pourrait être sans fin. A l'heure de la 3D et de l'image de synthèse qui représente 80% de la production de films d'animation, Takahata, le papa du Tombeau des lucioles, décide de concevoir un long métrage en aquarelle! Et le résultat est assez stupéfiant. On pourrait prendre chaque plan du film, les imprimer sur toile et les exposer chez nous. Mention spéciale à la séquence de la fuite, séquence dantesque où les traits se dérobent littéralement du personnage, accentuant de manière incroyable l'effet de vitesse. Un passage à part, preuve de la grande modernité de l'animation du film.

LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA, bah...Ghibli...Donc ça pète sa maman!

Mais de quoi ça parle au fait? Le conte de la princesse Kaguya, c'est l'histoire d'une petite fille qu'un paysan découvre dans une tige de bambou. Il décide de l’élever avec sa femme et tous deux s'aperçoivent que la jeune fille grandit plus vite que de raison. Elle devient une superbe jeune femme, un pétard qui attire les convoitises des plus grands princes de la région. Ce conte est le plus ancien texte narratif de l'histoire du Japon et son message est des plus clair: Vivez libre, n'entravez pas votre destin par les oripeaux du confort et de l'argent, soyez vous même sinon vous vous ferez sauter le caisson un jour ou l'autre.

Durant 2h15 , Takahata passionne et émerveille avec l'histoire de sa princesse. Comme d'hab', cette production Ghibli évite sans problème le pathos et la nunucherie. Maintenant, grosse question? Qui va reprendre le flambeau de Ghibli? On pensait tous que le fils de Miyazaki allait prendre les choses en main, mais vu l'accueil plus que mitigé de son film Les contes de Terremer, son avenir au sein de la boîte familiale est plus que compromis. On ne voit plus qu'un seul homme: Le grand Mamoru Hosoda, réalisateur de l'immense Ame et Yuki, les enfants loups. Lui seul a les épaules et le talent pour reprendre en main Ghibli. Mais gros soucy, Hosoda s'était fait jeter de la production du Château Ambulant en 2004. Va t-il avoir la motiv' de revenir dans une entreprise qui l'a foutu à la porte sans ménagement il y a maintenant 10 piges? Le mystère reste entier....

Tag(s) : #LE PLAT DU JOUR (actualité ciné)

Partager cet article

Repost 0