Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

R, le Danemark a son prophète

"Film choc! Coup de poing dans l'estomac! Meilleur film de prison depuis Un Prophète! Voilà, c'est à peu près ce qu'on peut retenir des avis presse et spectateur sur le film de Tobias Lindholm et Michael Noer, R. Pour ma part, je n'irais pas jusqu’à dire que R m'a flanqué un coup de barre à mine dans la gueule, mais juste que ce long métrage est un bon petit film de zonz'. Les deux réals ont bossé leur sujet en mixant du Audiard et du Dardenne pour livrer in fine un film assez brut de décoffrage.

R décrit avec précision l'arrivée d'un jeune gars dans un univers codifié et ultra brutal. Rune, le héros, débarque et devient rapidement la boniche des gros durs tatoués qui régentent le trafic de shit de la prison. Comme dans Un prophète, il laisse traîner ses oreilles quand les chefs parlent de leur bizness. Rune découvre par hasard un système ingénieux qui pourrait grandement améliorer le trafic de cannabis au sein de la taule. Il décide d'en parler au boss...

Le boss. Un caîd sympa et chaleureux.

Le boss. Un caîd sympa et chaleureux.

Le cahier des charges est respecté, R obéit scrupuleusement à la nomenclature du film de prison: tabassages avec pertes importantes de chicots, présence de golgoth tatoués qui oublient de sourire, humiliations, scène stressante dans les douches et séparation de la prison entre autochtones et reste du monde. Pour les amateurs de ce genre de film, on est en terrain connu. L'originalité vient de l'aspect quasi documentaire du projet. Très peu de paroles, peu de musique et un style sec comme un coup de matraque. L'acteur Pilou Asbaek, mutique, renfrogné et peu aimable, porte le film sur ses épaules. En petit voyou qui débarque en enfer, il est impressionnant.

Tag(s) : #A EMPORTER (actualité DVD-Blu-Ray)

Partager cet article

Repost 0